Au niveau stratigraphique

Carrière de Godin à Haut-Lieu et Carrière des Ardennes à Saint-Hilaire :
calcaire dur viséen

Les formations de Godin et de Neffe servent à la fabrication de chaux de par la pureté des calcaires qui les constituent.

Les autres formations sont utilisées pour les granulats des travaux publics et des bétons.

Carrière d'Avesnes sur Helpe au 05/99

Coupe géologique de la carrière des Ardennes, d’après l’interprétation des 6 forages de 2003

La formation de Grives : 75 m d’épaisseur

Elle est divisée en 2 membres, les calcaires et les dolomies de base sont assimilés par leur microfaune et coraux au calcaire d’Yvoir. Le membre supérieur est constitué en majorité d’une
Dolomie massive crinoïdique. Dans sa partie supérieure, la dolomie est criblée de géodes de calcite. L’ensemble est exploité pour la viabilité.

La formation de Godin : 70 m d’épaisseur

Très massive, elle est surtout représentée par des calcaires oolithiques de couleur claire, à stratifications entrecroisées fréquentes. Ce sont des calcaires très purs (95-98% de CaCO3), très importants au niveau économique car ils sont une des deux bases de la fabrication de la chaux.

La formation de Terwagne : 95 m d’épaisseur

Elle contraste de la précédente par son aspect bien stratifié et sa teinte générale plus sombre.

On la décompose en 4 membres constitués de calcaires gris à noirs, certains à faciès oolithiques.

La formation de Neffe : 50 m d’épaisseur

Elle rappelle beaucoup celle de Godin par son aspect massif et sa couleur claire. Elle montre aussi le retour à un faciès oolithique. Les bancs sont épais, de 5 à 15 mètres, constitués de calcaires grenus clairs et massifs. C’est l’autre formation pour la pierre à chaux.

La formation de Lives : 30 m d’épaisseur

Elle est fort différente de la précédente par son caractère bien stratifié, sa rythmicité et sa couleur gris foncé à noirâtre. Sa base contient un niveau conglomératique cinéritique qui est l’équivalent du Banc d’Or de Bachant.

 

Moyens de paiement cheque.png